Projets - apapk.fr

Aller au contenu

Menu principal

Projets

Activités

PROJET D'ADDUCTION D'EAU POTABLE A NGANDAJIKA AU KASAÏ ORIENTAL

Ce projet a été financé par le PRAOSIM, il a débuté en 2011 et a pris fin en décembre janvier 2013.

   ACTIVITES ENVISAGEES  

   
  Nous envisageons de creuser un puits rural moderne avec une pompe manuelle pour approvisionner environ 300 personnes en eau de meilleure qualité que celle qu'ils consomment (rivières, ruisseaux…) et construire en plus 20 blocs sanitaires comprenant chacun une douche, un WC, et un coin lessive, pour 20 familles.
   Une formation sera assurée aux villageois, qui participeront à la construction de tous les ouvrages, pour l'entretien et la pérennisation du projet.

  OBJECTIFS DU PROJET
 

  Ce projet vise à approvisionner la population de Ngandajika en eau potable par la construction :
  - d'un puits équipé d'une pompe manuelle,
  - ainsi que de 20 blocs sanitaires pour assainir leur milieu naturel, afin
  - d'améliorer l'état sanitaire de la population
  - et de simplifier l'approvisionnement en eau potable, pour pouvoir orienter les enfants et les femmes vers les activités qui leur conviennent.

L'actuel projet bénéficie à 300 personnes, environ (20 familles) 160 hommes et 140 femmes,  dont une soixantaine d'enfants de moins de 12 ans sont directement impliqués. Ils sont organisés en groupement villageois (les bena Kananga).
La réussite du ce projet nous amènera à l'élargir sur tout le groupement des Bena Kayembe qui est estimé à 6000 personnes environ (bénéficiaires indirects).


PROJET PILOTE INNOVANT D'AGRICULTURE

Ce projet est financé par la région Rhone Alpes via le COSI Rhone Alpes.
il a débuté en Novembre 2011 pour 2 ans.

Résumé du projet

 
Pour lutter contre la pauvreté, enclencher une nouvelle dynamique agricole et contribuer à diminuer la dépendance alimentaire de la région du Kasaï, l'association APAP-K appuie la population de Makasa pour mettre en culture 3 hectares de maïs. Les récoltes permettront dans l'immédiat de limiter les contraintes de prix liées à  la période de soudure, puis de générer des dividendes pour augmenter progressivement les surfaces cultivées et pérenniser le projet. Ce projet a également une vocation pédagogique : par l'information et la formation, il s'agit de permettre aux habitants de Makasa (12 familles vivant aux alentours des parcelles cultivées qui sont en relation directe avec l'APAP-K RD Congo) de s'investir davantage dans le travail des champs et d'expérimenter de nouvelles cultures pour assurer eux même leur autosuffisance alimentaire et la sécurité du projet.

L'objectif général du projet est de lutter durablement contre la malnutrition et la dépendance de la population cible aux productions alimentaires, par la relance de l'activité agricole locale.

Le projet actuel, qui constitue la première phase d'un projet plus vaste, s'adresse, à court terme, de manière directe à 12 ménages (soit 120 personnes environ), qui seront sensibilisés à l'importance et à l'intérêt de la production agricole locale, et formées à des techniques agricoles à la fois scientifiquement établies et respectueuses de l'environnement. Le projet a le potentiel de concerner 3 fois plus de personnes à une échéance de 3 ans.


PROGRAMME POUR LA PROMOTION DE LA FEMME

Ce programme a débuté en novembre 2012, en partenariat avec le ministère Français des affaires étrangères, et le ministère provincial du Genre du Kasaï Oriental.

Résumé du projet


Ce projet consiste à une campagne d'information, et de formation pour les femmes de la province du Kasaï Oriental qui se chiffrent à environ 3 millons de personnes. C'est une mission préalable à la construction de la maison de la femme par le ministère provincial des affaires sociales. Une tournée de sensibilisation aux femmes sur : (la santé, la sexualité, l'activité économique, la planification familiale, les droits des femmes, la culture…) sera organisée. ce qui est une première dans la province du Kasaï Orientale où la femme est très peu considérée dans la vie commune au-delà de son rôle de ménagère. Une équipe de professionnels (médecins, économiste, juriste, assistante sociale, animateur culturel) seront chargé des ateliers, et animations diverses au cours du projet, et des relais seront installés dans toutes les villes et districts où il y a concentration de la population. Cette projet qui s'étale sur 2 ans bénéficiera directement à environ 150 000 femmes, et par les médias (télé, Radio, presse écrite) toutes les femmes du Kasaï Oriental, voire celles d'autres provinces aussi.

Objectifs


Ce projet a pour objectif général l'amélioration des conditions de la femme Kasaïenne
Objectifs spécifiques :
"   Renforcer la capacité des femmes à se prendre en charge dans les domaines du droit, de la santé, de l'éducation…
"   Favoriser l'épanouissement culturel des femmes
"   Renforcer la participation de la femme dans la lutte contre la pauvreté (par des emplois, créations d'entreprises...)

Activités prévues


"   Organisation d'une tournée de campagne sur toute la province du Kasaï Oriental, qui se tiendra dans chaque village important ou stratégique par rapport à un marché, une gare de train ou une route principale.
"    Installation de relais d'information dans les villes principales, mettant à disposition des personnes ressources dans les domaines de la santé, de l'éducation, l'économie, le droit…
"   Redaction du rapport de la tournés, et d'un manuel (guide pratique et base de données pour l'épanuissement de la femme) qui sera mis à disposition de toutes les femmes (publication, mise à disposition pour lecture dans les communes, villages…)

Résultats attendus

A l'issue de ce projet, les femmes seront de plus en plus impliquées dans les activités qui concernent leur milieu naturel, et avec l'acquisition de ces connaissances, elles auront la capacité de s'épanouir en toute autonomie sans toujours dépendre des hommes.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu